Le frémissement de l’ombre

Galerie Argentine
6, rue Cimarosa, 75116 Paris
Du jeudi 22 juin au 6 juillet 2017
Du lundi au vendredi de 10 h à 13 h et de 14 h à 16 h

Pablo Flaiszman maîtrise parfaitement les subtilités de l’aquatinte, même sur d’assez grands formats, et ce qui est un piège pour beaucoup de graveurs est pour lui comme son élément naturel. Sur ses estampes aux sujets intimistes se manifestent, exaltées par le noir-et-blanc, des oppositions très vives entre sol y sombra, comme diraient les amateurs de corrida. Pablo étant d’origine argentine, il émouvrait plutôt les amateurs de tango. Lequel, on le sait, fait davantage pleurer que rire.… Pour lire la suite “Le frémissement de l’ombre”

À plusieurs mains

Silex, première édition
Fête de l’estampe 26 mai 2017

Galerie Christian Collin
11 rue Rameau Paris IIe

Grâce à l’obligeance et à l’hospitalité de la galerie d’estampes anciennes Christian Collin, sise à deux pas du site Richelieu de la BnF, la très récente association Silex (pour Sérigraphie, intaglio, lithographie, estampe et xylographie) a présenté au public pendant la 5e Fête de l’estampe sa toute première édition d’estampes contemporaines. Fondée par deux jeunes historiennes de l’art, Anna Zachmann et Justine Rouillé, Silex s’est lancée dans cette aventure improbable d’une très originale manière.

En effet, si en musique les morceaux exécutés à plusieurs mains ne sont pas rares, en revanche dans le domaine de l’estampe ils sont plus exceptionnels.… Pour lire la suite “À plusieurs mains”

Louis-René Berge

Louis-René Berge, « un maître du burin » (1927-2013)
Galerie Documents 15, 15 rue de l’Échaudé 75506 PARIS
info@galeriedocuments15.com
12 mai – 10 juin 2017
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Entrée libre

Louis-René Berge : La Grande Bousculade,
1989, burin, ex. sur Arches, 43 x 31 cm

C’était un vœu d’Érik Desmazières, lui aussi graveur et membre de l’Institut, que de rendre un hommage à son confrère à l’Académie des beaux-arts, Louis-René Berge, récemment disparu. Louis-René Berge a beaucoup fait pour l’estampe et sa renommée, non seulement en gravant lui-même, d’un burin solide et personnel, une belle quantité de pièces qui frappent par leur caractère insolite, mais en essayant de défendre au mieux et de promouvoir par tous les moyens mis à sa disposition les arts de l’estampe qu’il estimait à juste titre trop délaissés par le public.… Pour lire la suite “Louis-René Berge”