Gaby Bazin

Les éditions MeMo proposent de forts jolis livres, à destination des enfants et des adultes, et on ne peut que louer l’attention portée par la maison à la fabrication de ses ouvrages. Il en est ainsi de ces deux livres de Gaby Bazin. Il est amusant de remarquer qu’alors que l’autrice aborde d’anciens métiers de l’imprimerie, son graphisme est influencé par une technique d’impression d’aujourd’hui, ou plutôt, remise au goût du jour : la risographie1. Peut-être devrait-elle d’ailleurs y consacrer un prochain volume, tant cette pratique, à cheval entre la photocopie et la sérigraphie, s’impose aujourd’hui dans le monde de l’image imprimée.… Pour lire la suite “Gaby Bazin”

Compositions

Côté Christiane Vielle (Cl. M. Préaud)

Galerie Anaphora
13 rue Maître Albert 75005 PARIS
du 27 septembre au 22 octobre et du 8 au 19 novembre 2022
du mardi au samedi de 15h 30 à 19h 30

La galerie Anaphora, sous le titre générique de « Compositions », présente trois graveurs « abstraits » : Christiane Vielle, Erwin Heyn et Jim Monson. « Abstrait », cela veut dire que c’est à celui qui regarde de se débrouiller pour comprendre les subtilités de l’image qu’il a sous les yeux. Quand il y en a. Et il se trouve qu’il y en a parfois.… Pour lire la suite “Compositions”

Ipoustéguy côté jardin

Côté estampes « normales » (Cl. M. Préaud)

Exposition
Galerie Gallix
5 rue Pierre Sémard 75009 Paris
du 23 septembre au 2 octobre 2022
Tous les jours de 11h à 19h

Ipoustéguy (1920-2006) est principalement connu pour ses nombreuses et magnifiques sculptures. Mais cet esprit curieux, qui avait commencé par la peinture, s’est aussi intéressé à l’estampe.

Ainsi a-t-il produit un certain nombre d’estampes, que je qualifierais de « normales », généralement exécutées à l’eau-forte avec ou sans aquatinte, le plus souvent en noir-et-blanc mais parfois en couleurs. Un certain nombre figurent dans l’exposition proposée chez Gallix, venues des découvertes faites par la fille de l’artiste dans les cartons de son père.… Pour lire la suite “Ipoustéguy côté jardin”