La Maison enchantée

Félicien Rops, Celle qui fait celle qui lit Musset, héliogravure, 1879

Agathe Sanjuan,
La Maison enchantée, 352 pages
Les Éditions Aux forges de Vulcain, 2022, Bussy-Saint-Martin 77600
20 euros – ISBN : 9-78237305-12-16

Ce joli roman, qui semble spécialement fait pour les amateurs d’estampes, raconte l’histoire d’une collectionneuse. Mais il ne s’agit pas de rencontres amoureuses, en tout cas pas au sens rohmérien du terme. Séduite par une image de Félicien Rops (« Celle qui fait celle qui lit Musset »), la jeune Zoé s’interroge sur les motivations des collectionneurs de toutes sortes.

De fil en aiguille, l’auteure décrit d’une plume généreuse une collection fantasmatique « totale », dont certains pourraient rêver.… Pour lire la suite “La Maison enchantée”

Art & métiers du livre

Art & Métiers du livre
n° 347 (novembre-décembre 2021)
84 pages ISSN : 0758413X

Réaffirmer le cousinage entre le livre et l’estampe relèverait d’une tautologie tant les arts et les métiers de l’une et l’autre sont congénitaux. Il faut donc se féliciter que cette revue, imprimée sur papier et que l’on retrouve à chaque livraison dans les bons kiosques à journaux, accorde une place importante à l’estampe dans ses colonnes. Son récent numéro ne manque pas à cette tradition bien établie par sa rédaction. Dans son sommaire on trouvera : Georges Bruyer – Graver la guerre, Le monde du spectacle d’Henri Landier, Gravures sur bois de Louis Bouquet, Présentation du prochain Salon Page(s), Atelier d’Hélène Baumel et un dossier technique particulier sur trois outils de graveurs.… Pour lire la suite “Art & métiers du livre”

Petite plaisanterie d’automne

Abraham Bosse, Les imprimeurs en taille-douce, eau-forte, 1643.
La bouteille clissée que l’on voit à gauche, devant la fenêtre,
contient probablement de l’huile, pas du vin.

Je ne sais pas quel crédit accorder à la tradition qui voudrait que les ateliers d’artistes en général et les ateliers d’imprimerie en taille-douce en particulier donnent soif à ceux qui y travaillent, et même à ceux qui ne font qu’y passer. Personnellement, je n’y crois pas une seconde. Et si j’arrivais à la retrouver dans mes papiers, je pourrais fournir une longue liste de ceux qui ne la suivent pas. Comme pour toutes les traditions, la corrida et la chasse à courre, son origine est douteuse, et elle est de moins en moins respectée, ou alors avec modération, histoire de faire bonne impression.… Pour lire la suite “Petite plaisanterie d’automne”