Arrabal et San Martin

Une des cloisons de la galerie,
avec dix compositions de José San Martin
(il y en a d’autres sur les autres murs) ;
au bas de l’image, un aperçu des livres (cl. M. Préaud)

José San Martin et Fernando Arrabal
3 septembre – 2 octobre 2021
galerie AVM
42 rue Caulaincourt 75018 Paris

Si vous avez le courage de grimper la petite et raide côte jusqu’au n° 42 de la rue Caulaincourt, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, vous pourrez admirer le travail récent de José San Martin, exposé du 3 septembre au 2 octobre 2021 à la galerie AVM (id est « Art Vocation Mobile »).… Pour lire la suite “Arrabal et San Martin”

Sergio Birga

Le cercueil de Sergio Birga à Saint-Nicolas-des-Champs
le vendredi 3 septembre 2021 (Cl. M. Préaud)

Deux nouvelles, une mauvaise et une bonne… La mauvaise nouvelle est le décès subit de notre camarade Sergio Birga, peintre et graveur, survenu le jeudi 26 août, dans sa quatre-vingt-deuxième année. Il venait de mettre la dernière main au catalogue raisonné de ses œuvres, il était temps (« Vous ne savez ni le jour ni l’heure », Matthieu XXV, 13). J’avais eu il y a quelques années le plaisir d’esquisser le portrait de son atelier et de découvrir son travail (« Vue lointaine sur Beaubourg », Nouvelles de l’estampe, n° 260, 2017, p.… Pour lire la suite “Sergio Birga”

David Maes

David Maes, Les Trois Pins, pointe sèche, ici sur un des murs de la galerie Felli, avec à gauche une sculpture de Jeanne Bouchart (Cl. M. Préaud)

David Maes, estampes ; Jeanne Bouchart, sculptures ; Sue Bryan, fusains
Exposition du 4 septembre au 3 octobre 2021, du mardi au samedi
Galerie Felli
127 rue Vieille-du-Temple 7503 Paris

La bonne nouvelle est le bref passage à Paris de David Maes, qui expose ses dernières estampes dans le Marais, à la galerie Felli, où peut se voir régulièrement du bon-temporain (comprend qui peut, comprend qui veut). Il s’agit de pointe sèche gravée dans le cuivre, traitée sobrement selon l’habitude de David, qui refuse ici (ce n’est d’ailleurs pas nouveau) de travailler dans les plaques quadrangulaires auxquelles nous sommes accoutumés, mais propose des formats aléatoires audacieux qui ne retirent rien à l’élégance de son graphisme.… Pour lire la suite “David Maes”