Propos de salon

Le monde de l’art contemporain, depuis une quarantaine d’année, semble être, selon les observateurs culturels, sous la pression d’une politique artistique de l’État qui soutient un art de création non pas libéral, mais dirigé et encadré. Ce qui n’est pas sans pénaliser les salons indépendants, symboles d’une diversité nécessaire et appréciée. Il faut donc saluer, malgré les subventions en amenuisement, la permanence des manifestations historiques, comme le « Salon des Artistes Français », ouvert en 1880, et le « Salon d’Automne », né en 1923, qui présentent un art libre et qui sont de véritables lieux d’échanges entre les artistes et le public.… Pour lire la suite “Propos de salon”

L’invitation au voyage

 

Salle 1er étage (Cl. Gérard Robin)

Laure Prédine
Maison des Arts
15 avenue Albert Petit 92220 Bagneux
12  janvier au 21 mars 2024

À l’orée du parc Richelieu, à Bagneux, l’ancienne demeure d’un médecin vétérinaire, Henri Drieux, rachetée par la ville en 1992, fut transformée en Maison des Arts en 2000. Contiguë à un bâtiment abritant deux ateliers de pratiques artistiques de 70 m2 chacun, une belle exposition occupe une galerie de 140 m2, sur deux étages, dont l’objectif est de présenter la création contemporaine en valorisant les artistes locaux, mais aussi au travers de la démarche d’artistes notoires.… Pour lire la suite “L’invitation au voyage”

Mea culpa, Rosa

« Rosa Bonheur », mezzotint sur chine collé (55,5 x 41,9 cm)
de Joseph Bishop Pratt, d’après Consuelo Fould (1896) The Metropolitan Museum of Art – New York

Le 23 octobre 2021, j’avais proposé, dans la rubrique « Vu & Lu… pour vous », le neuvième opus d’une série d’articles sur la gravure dans le Sud Seine-&-Marne : un texte intitulé « Thomery en Val de Loing », évoquant l’artiste animalière Rosa Bonheur (1822-1899). Celle-ci fut une immense créatrice d’images, Des représentations animalières, généralement au cœur de leur cadre de vie, mais surtout fidèles au modèle, car utilisant souvent le daguerréotype, ancêtre de la photographie naissante, pour obtenir matière à des dessins exacts et précis, représentatifs même des différentes races d’élevages présentes dans les foires et salons agricoles.… Pour lire la suite “Mea culpa, Rosa”